Mes vacances

 

Village naturiste

 

 

 

Le Cap d'Agde, station Capitale

Le Cap d'Agde fait figure de proue dans l'univers des stations balnéaires méditerranéennes.
Cette fille du sud, de naissance volcanique, à la fois chargée d'histoire, résolument moderne et très nature, offre le meilleur de sa culture méditerranéenne en 4 destinations.

 

10 quartiers, 10 ambiances

  • Rochelongue

    L'alliance de la modernité et de la mer Méditerranée, avec une perspective unique sur le Fort de Brescou.
    Habitat : villas moyennes, résidences de 4 à 6 étages et campings à l'ouest.
     
  • Richelieu

    Une grande plage de sable fin et de nombreuses activités nautiques et ludiques.
    Habitat : maisons mitoyennes et résidences comptant principalement 2 à 3 étages.
     
  • Le Port

    Le cœur vivant de la station avec ses quais animés, ses petites places et ses boutiques.
    Habitat : essentiellement des résidences de 3 à 4 étages.

     

  • La Colline Saint-Martin

    Ses pentes couvertes de végétation méditerranéenne sont aussi résidentielles. Elles invitent au calme dans la verdure, entre le golf international et le mont Saint-Martin. 
    Habitat : villas et petites résidences de 3 ou 4 étages.
     
  • La Pinède

    Le poumon vert de la station avec des équipements culturels et sportifs.
    Habitat : villas et petites résidences d'un étage.
     
  • La Roquille

    Un quartier paisible, bordé par une grande plage et le parc de Lano, un espace vert public. 
    Habitat : petites résidences d'un ou 2 étages et villages de vacances.
     
  • La Flânerie / Le Môle

    Ambiance méditerranéenne assurée dans l'allée de la Flânerie, très commerçante, et sur la plage.
    Habitat : résidences de 3 à 4 étages et un camping.

     

  • Les Falaises

    Un quartier typique, sur un promontoire de roches volcaniques, avec de jolies criques en bord de mer. Il offre un panorama spectaculaire que les amoureux de la nature parcourent lors d'une balade à pied ou en mer.
    Habitat : résidences de 2 à 3 étages.
     
  • L'Avant-port / L'Ile des pêcheurs

    Une île, un petit port de pêche et de plaisance, la jetée Richelieu et la mer à proximité.
    Habitat : résidences de 3 à 6 étages.
     
  • Le Village naturiste ( la meilleur ambiance de tout le Cap C'est ICI ! )

    Le rendez vous des naturistes, clubs libertins, camping, hôtels, restaurants libertins, discothèques libertines, échangisme, camp naturiste, village naturiste, animations et spectacles au camp naturiste, les soirées naturistes, les endroits chauds, les rendez vous sympa.

    La vie au naturel entre port et plage, avec tous les services nécessaires : commerces, loisirs…
    Habitat : de la villa à la grande résidence, camping et hôtel.
  •  

.Le Cap d'Agde d'hier à aujourd'hui

C'est une coulée de lave datant d'environ 1 million d'années qui est à l'origine du site du Cap d'Agde et de ses falaises. En 1629, Le Cardinal de Richelieu envisage la création du grand port qui manque au royaume de France sur le Golfe du Lion. Sa mort en 1642 retarde les travaux qui sont abandonnés en 1651. Mais pas le rêve d'un grand port…

  • En 1960 : seules quelques constructions occupent la partie que l'on nomme aujourd'hui Le Vieux Cap, au milieu d'immenses plages de sable fin.
    Trois siècles après Richelieu, l'Etat s'intéresse à l'aménagement du 
    littoral. Dans les années 60, Il crée la "Mission Interministérielle d'Aménagement Touristique du Littoral Languedoc-Roussillon". Présidée pendant plus de 20 ans par le Conseiller d'Etat Pierre Racine, elle est chargée d'aménager 6 stations touristiques et de faire du Languedoc-Roussillon une région de vacances. 
    La création de la station du Cap d'Agde est approuvée le 15 juin et le 31 octobre 1963 par délibérations du Conseil Municipal d'Agde.
     

  • En 1968 : l'Etat et la Ville d'Agde signent une convention avec la SEBLI (Société d'Equipement du Biterrois et de son Littoral) pour réaliser les études et les travaux, commercialiser les terrains et financer les équipements. Les travaux débutent en 1969 avec Jean Miquel, directeur de la S.E.B.L.I., et selon les plans de Jean Lecouteur, architecte en chef. La conception et la cohésion de l'aménagement s'inspirent du caractère typique des villages du Languedoc-Roussillon, en s'attachant particulièrement à l'unité architecturale dans la diversité, à l'harmonie des couleurs, à l'alternance des quartiers calmes et animés. La station s'organise peu à peu en amphithéâtre autour du port de plaisance.
     

  • En 1969 : début des travaux avec l'aménagement du port de plaisance et le quartier du port Saint-Martin. La station se développe ensuite côté Est : le Môle, la Roquille, le village naturiste, les espaces verts de la Clape… 
     

  • En 1982 : début de l'aménagement du quartier Richelieu (côté Ouest). La décennie suivante est marquée par l'ouverture des équipements de loisirs : Aqualand, musée de l'Ephèbe, golf international, Aquarium, Ile des Loisirs avec cinéma, discothèques, casino…
     

  • En 1990 : la dernière phase débute à Rochelongue, autour du Mail de Rochelongue.

A ce jour, la ville d' Agde est la première commune touristique française par sa capacité d'accueil qui est évaluée à 175 000 lits touristiques.